CGT FINANCES PUBLIQUES AUBE

Accueil > Actualités > Sur la suppression de 120 000 postes

Sur la suppression de 120 000 postes

vendredi 16 février 2018

M. Éric Bocquet au secrétaire d’État auprès du ministre de l’action et des comptes publics :

« J’entends cette réponse pour la deuxième fois et je suis au regret de vous dire que vous ne m’avez toujours pas convaincu.

Au moment où s’exprime très clairement dans notre pays le mal-être des agents publics dans les centres de détention, les tribunaux, les EHPAD, ou établissements d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes, les hôpitaux, les établissements scolaires aujourd’hui même, vous annoncez vouloir supprimer 120 000 emplois de fonctionnaires, après les dizaines de milliers de suppressions intervenues ces dernières années sous les gouvernements successifs.

Nos concitoyens expriment, malgré les difficultés parfois vécues sur le terrain, leur profond attachement au service public dans notre pays, non comme à un totem, mais comme à la garantie de l’égalité d’accès aux fonctions que ces services assument. La fonction publique est l’un des piliers de notre République.

Nous pensons, pour notre part, que ce n’est pas moins de services publics qu’il faut, mais au contraire qu’il faut de nouveaux services, comme dans les secteurs de la petite enfance ou du logement. Monsieur le secrétaire d’État, beaucoup pensent, comme nous, que le marché ne peut ni ne doit être la règle absolue dans la gestion de notre République. »


Voir en ligne : Site du sénat