vous êtes ici : accueil > Actualités > Locales

Vos outils
  • Diminuer la taille du texte
  • Agmenter la taille du texte
  • Envoyer le lien à un ami
  • Imprimer le texte

le 4 février 2021tous et toutes en grève !

La crise sanitaire a mis en exergue :
- en tant que citoyenne et citoyen :

  • La catastrophique réalité des services publics et particulièrement celui de la santé sacrifiée sous l’autel de politiques successives de rigueur budgétaire.
  • Un accroissement global de la pauvreté et des injustices sociales, en premier lieu pour les populations précaires, les étudiants et les chômeurs.

- en tant que fonctionnaire :

  • La mise en place de la loi transformation de la Fonction publique avec sa déclinaison directionnelle des lignes directrices de gestion, avec la possibilité de recours à des contractuels à la place de fonctionnaires, de développement du profilage sur actes de gestion des fonctionnaires, l’inexorable baisse des moyens.

- en tant qu’agentes et agents de la dgfip :

  • Les réformes Nouveau réseau de proximité (NRP) et « relocalisations » qui sont dans les faits des délocalisations, toutes les fusions et concentrations de structures, le développement outrancier de l’e-administration, les 30 000 postes supprimés depuis la création de la DGFiP.
  • Des charges de travail qui croissent avec entre autres le transfert des missions fiscales des Douanes vers la DGFiP (phase préparatoire à la création de l’agence du recouvrement et à l’éclatement des missions de la DGFIP) ainsi que la gestion du Fond national de solidarité, et probablement l’arrivée massive d’entreprises qui tomberont en liquidation judiciaire...

Malgré toutes les raisons qui justifient un changement de cap et d’orientations politiques et budgétaires, ce gouvernement entend poursuivre sa politique, coûte que coûte, et le second effet de la crise sanitaire s’inscrira probablement dans des politiques de rigueur dont nous connaissons d’ores et déjà les conséquences...d’autres choix sont possibles

La CGT Finances Publiques appelle les personnels à se mettre en grève le 4 février et à participer massivement aux manifestations dans le cadre de l’appel interprofessionnel de la CGT, FSU, Solidaires, FIDL, MNL, UNEF, UNL dont la plateforme est la défense de l’emploi et des services publics.

Le 4 février 2021, exigeons l’arrêt de ces politiques destructrices à plus d’un titre tant sur le plan personnel que professionnel.toutes et tous en grève et en manifestations, dans le respect des consignes sanitaires.ensemble imposons un autre monde, construisons ensemble nos jours meilleurs.toutes et tous concerné.es

Article publié le 2 février 2021.


Politique de confidentialité. Site réalisé en interne et propulsé par SPIP.